Micro-entreprise – Déclarer son Chiffre d’Affaires et payer ses charges

Micro-entreprise – Déclarer son Chiffre d’Affaires et payer ses charges

Bien déclarer son chiffre d’affaire d’affaires fait partie des obligations de toutes micro-entreprises. Cependant pour les jeunes auto-entrepreneurs faire sa première déclaration n’est pas toujours évident.

 

Quand faire sa première déclaration de Chiffres d’Affaires ?

Pour faire votre première déclaration de chiffre d’affaire, vous disposez de 3 mois. Même avec un CA nul la déclaration est obligatoire.

Par exemple, si votre activité démarre le 1er février, vous devez déclarer votre CA pour la première fois le 31 mai. Les déclarations suivantes devront respecter la périodicité choisie lors de la création de votre micro-entreprise.

 

Comment effectuer les déclarations suivantes ?

Lors de la création de votre micro-entreprise, vous pouvez choisir une périodicité mensuelle ou trimestrielle pour déclarer votre Chiffre d’Affaires (CA). Après votre première déclaration, vous devrez respecter votre périodicité.

• Déclarations mensuelles : votre déclaration est à effectuer à la fin du mois suivant. Par exemple : le CA effectué en Mars, devra être déclaré avant le 30 Avril.

• Déclarations trimestrielles: Vous devez déclarer chaque trimestre le chiffre d’affaire des trois mois précédent. Les échéances trimestrielles sont fixés aux 30 avril, 31 juillet, 31 octobre et 31 janvier à midi. Par exemple en janvier, vous déclarez le chiffre d’affaires encaissé en octobre, novembre et décembre. En avril, vous déclarez le chiffre d’affaires encaissé en janvier, février et mars, etc…

Si vous souhaitez modifier votre périodicité, vous devez adresser un courrier recommandé à votre Centre de Formalités des Entreprises avant le 31 octobre. La modification sera effective le 1er janvier de l’année suivante.

Où faut-il déclarer son CA ?

Depuis le 1er Janvier 2019, tous les auto-entrepreneurs doivent faire leur déclaration en ligne. Vous disposez de 2 choix pour déclarer votre CA:

• Sur le portail officiel des auto-entrepreneurs Vous devez effectuer cette démarche par le biais du compte que vous aurez créé sur autoentrepreneur.urssaf.fr, au plus tard le dernier jour de chaque mois ou trimestre.

• Sur l’application mobile de l’URSSAF. Il suffit de se connecter avec ses identifiants Net-Entreprise (Siret, nom prénom et mot de passe) afin que l’opération soit la plus fluide possible.

Comment remplir sa déclaration en ligne ?

Pour commencer, vous devez vous créer un compte sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr ou sur l’application. Lors de la création de votre compte, vous devrez renseigner votre numéro de SIRET et votre numéro de sécurité sociale.

Une fois votre compte créé, vous aurez accès au formulaire de déclaration. C’est dans celui-ci que vous indiquerez le montant de votre CA, même si celui-ci est nul. Le montant des cotisations sera alors calculé automatiquement.

 

Si vous avez besoin d’aide pour effectuer votre déclaration, vous pouvez nous contacter par e-mail à l’adresse contact@quickjobs.fr. Nos équipes se feront un plaisir de vous assister gratuitement dans vos démarches.

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Quelles sont les différences entre un auto-entrepreneur et un Travailleur indépendant ?

Quelles sont les différences entre un auto-entrepreneur et un Travailleur indépendant ?

Les différences entre travailleur indépendant et auto-entrepreneur ne sont pas toujours clairement définies et la confusion est fréquente. Quelle est la bonne appellation à utiliser pour mon activité ? Quel est le meilleur choix d’un point de vue administratif ou financier ? Voici quelques éléments de réponse:

 

Le statut de travailleur indépendant

Un travailleur indépendant, aussi appelé « freelancer », est un professionnel indépendant qui propose ses services sous forme de prestations. Un freelancer peut:

  • Etre auto-entrepreneur et donc disposer d’un régime simplifié 
  • Etre entrepreneur individuel au régime normal – EURL 
  • Créer sa propre société unipersonnelle – SASU

Un freelance peut donc être un auto-entrepreneur, mais pas nécessairement. Dans la plupart des cas, il alterne entre statut de freelance, CDD ou autres contrats.

 

Le statut d’auto-entrepreneur

Le statut d’auto-entrepreneur est un régime fiscal et social. En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes le dirigeant de votre micro-entreprise et disposez de diverses options.

En adhérant à ce régime, l’auto-entrepreneur règle ses charges sociales sur la base d’un pourcentage de son chiffre d’affaire. Son impôt sur le revenu est lui aussi basé sur un pourcentage de son C.A.

 

Quelles sont les différences concrètes entre un travailleur indépendant et un auto-entrepreneur?

On compte quatre différences majeures entre ces statuts.

  • La première est la possibilité qu’a un auto-entrepreneur de cumuler un emploi en plus de l’activité de sa micro-entreprise, ce qui n’est pas toujours le cas pour les autres travailleurs indépendants.
  • Ils ont également la possibilité de ne pas s’acquitter de la TVA auprès de ses fournisseurs et de ne pas la facturer à ses clients. Le plafond de CA pour pouvoir bénéficier de cette exemption est de 33 200€ pour les activités de service ou 82 800€ pour l’achat et la vente de biens.
  • Le paiement des charges et les cotisations sont simplifiées. Une déclaration de CA à l’URSSAF suffit pour être en règle.
  • Les auto-entrepreneurs peuvent rendre leurs biens fonciers insaisissables mais la séparation n’est pas automatique contrairement aux EURL par exemple.

Enfin, l’auto-entrepreneur est plafonné à un chiffre d’affaire de 70 000€ par an pour les activités de service (ou 170 000€ pour les activités commerciales) alors que les autres régimes indépendants ne sont pas concernés par ce plafond. 

Il est souvent conseillé de commencer son activité en tant qu’auto-entrepreneur puis de basculer, si besoin est, sur un autre régime afin d’outrepasser le plafond de CA annuel.

Si vous avez des questions ou besoin d’aide concernant les démarches pour devenir micro-entrepreneur, nos équipes se feront un plaisir de vous aider gratuitement. Pour cela, il vous suffit de suivre ce lien.

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Entreprises: comment travailler avec un auto-entrepreneur ?

Entreprises: comment travailler avec un auto-entrepreneur ?

  

 Entreprises: comment travailler avec un auto-entrepreneur? 

  

 

 

 

Les entreprises choisissent de plus en plus de faire appel des auto-entrepreneurs en raison des nombreux avantages qu’ils représentent (voir article).  Mais concrètement, comment bien gérer cette collaboration? 

 

 

S’il y a bien une chose à retenir du micro-entrepreneur (ME) , c’est qu’il est son propre patron: il est libre de choisir ses contrats ainsi que ses horaires. Il ne peut être lié à la société que par un contrat de prestation (ou de sous-traitance). 

Pour que la collaboration se passe dans les meilleures conditions, l’entreprise doit garder à l’esprit que le ME engagé reste indépendant.

 

 

 

Aucun lien de subordination n’existe entre les entreprises et les micro-entrepreneurs

 

Les entreprises sont de plus en plus attiré par les avantages de cette collaboration et choisissent régulièrement de travailler avec des micro-entrepreneurs, oubliant les subtilités de ce statut. En effet, il faut faire attention au salariat déguisé. Il est donc important de s’attarder sur la rédaction de ce contrat :

  • Il ne doit pas être trop précis quant à la méthode de travail. 
  • Le donneur d’ordre n’est pas libre d’imposer des conditions strictes comme les horaires 
  • Il ne faut pas être l’unique client du micro-entrepreneur ou être à l’origine de plus de 80% de son CA.

 

Si ces points ne sont pas respectés, l’entreprise s’expose à une requalification du contrat existant en contrat de travail. Pour vous aider dans la rédaction du contrat, toutes les clauses et subtilités sont détaillées dans cet article.

 

 

Rédiger le contrat de prestation 

 

Aussi bien pour le commanditaire ou le prestataire, les points suivants doivent être définis dans le contrat de prestation:

  • Date de départ de la prestation 
  • Descriptif de la prestation à réaliser 
  • Le montant ainsi que le mode de rémunération 

Les entreprises peuvent également fixer certaines conditions de travail (travail dans les locaux de l’entreprise ou à domicile…).  

La plupart du temps, ce contrat est rédigé par les deux parties en même temps afin d’éviter toute incompréhension.

 

Malgré ces subtilités juridiques, la sous-traitance à des micro-entrepreneurs reste très avantageuse pour les entreprises: en plus d’une flexibilité accrue, elles s’y retrouvent également en terme de coût, mais également de qualité du travail fourni. 

 

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Déclarer son Chiffre d’Affaires micro-entrepreneur avec plusieurs activités

Déclarer son Chiffre d’Affaires micro-entrepreneur avec plusieurs activités

 

Déclarer son Chiffre d’Affaires de micro-entrepreneur avec plusieurs activités est simple, mais dépend de la nature de celles-ci.

Rappelons aussi que, pour déclarer plusieurs activités en tant que micro-entrepreneur, il vous faut soit mentionner les activités en question lors de votre inscription soit ajouter une nouvelle activité à sa micro-entreprise déjà existante.

Pour déclarer votre chiffre d’affaires de micro-entrepreneur avec plusieurs activités, procédez en deux étapes.

 

Calculer son Chiffre d’Affaires micro-entrepreneur par activité

Le chiffre d’affaires correspond au total des ventes / prestations réalisées par le micro-entrepreneur sur la période concernée.

Cependant, si vous cumulez deux activités dont une de service et l’autre d’achat / revente, les taux de cotisations sociales sont différents.

Ainsi, pour calculer ce Chiffre d’Affaires il vous faut lister au préalable les revenus de toutes les activités que vous exercez. Puis séparer ce chiffre d’affaires en fonction des activités.

Notez bien qu’il faut faire attention à déclarer votre montant « encaissé » et non le montant « facturé ».

 

Remplir le formulaire de déclaration en ligne

Pour déclarer vos revenus, il vous faut vous rendre sur le site de l’Urssaf puis vous identifier. Ensuite, il faut que vous accédiez à la rubrique « Mon auto-entreprise au quotidien » puis choisissez « Déclarer et payer ».

Enfin, il suffit d’inscrire les montants de Chiffre d’Affaires que vous avez calculés et qui correspondent à chaque type d’activité. Les calculs de montant de cotisation se font automatiquement.

 

En Conclusion

Finalement, déclarer son Chiffre d’Affaires micro-entrepreneur avec plusieurs activités n’est pas compliqué à entreprendre. Il suffit de lister les montants encaissés pour chacune de vos activités puis de veiller à les déclarer séparément.

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Il existe beaucoup d’outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu’au paiement de vos charges. C’est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d’outils pour gérer vos formalités administratives, votre facturation, ainsi que ceux plus spécifiques aux activités d’achat / vente de marchandises.

 

Des outils pour créer votre statut

QuickJobs.fr

QuickJobs.fr est une plateforme totalement gratuite qui vous permet de trouver des clients. En plus de ce service, QuickJobs.fr peut créer votre statut de micro-entrepreneur gratuitement, prépare votre profil en ligne, et vous trouve vos premiers clients.

Shine

Shine est un compte professionnel dédié aux micro-entrepreneurs, qui se présente comme un co-pilote financier et administratif. En plus de cela, son offre à 34,90€ inclue la création de votre statut de micro-entrepreneur ainsi que votre compte pro payé pour 6 mois.

 

Des outils de comptabilité pour les micro-entrepreneurs

Tiime AE

Tiime AE est un outil gratuit pour les micro-entrepreneurs qui leur permet de gérer leur comptabilité simplement. Il génère vos factures automatiquement et calcule pour vous le montant de chiffre d’affaires que vous devez déclarer.

Nous vous le conseillons également comme partenaire privilégié si vous souhaitez évoluer vers un autre statut pour votre entreprise.

Bonjour AutoEntrepreneur

Bonjour AutoEntrepreneur par In extenso est un service d’accompagnement, de comptabilité et de gestion. Leurs différents services vont d’un modèle similaire à Tiime AE jusqu’à des abonnements payants par le biais desquels la déclaration de votre chiffre d’affaires et de votre TVA est gérée automatiquement.

Freebe

Outil de comptabilité basique (émission et gestion des factures) qui fait très bien son travail. Ils peuvent même déclarer vos recettes à votre place, génèrent votre livre des recettes, et intègrent un outil de gestion des tâches, pour calculer votre rentabilité.

 

Des outils avancés des gestion

Solegis

Solegis est un outil de comptabilité et de gestion avancé pour les micro-entrepreneurs. Ils permet en outre de faire votre gestion de stock, et intègre des fonctionnalités avancées qui ne s’adressent pas à tout le monde: statistiques avancées, tableau de bord de gestion, gestion multi activités, gestion des fournisseurs, etc.

Erplain

Erplain est un logiciel des gestion des stocks dédié aux petites entreprises. Il dispose de fonctionnalités avancées: codes barres, gestion du drop shipping, traçabilité, etc.

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Peut-on cumuler les statuts étudiant et micro-entrepreneur?

Peut-on cumuler les statuts étudiant et micro-entrepreneur?

 

Il est possible de cumuler les statuts d’étudiant et de micro-entrepreneur, et cela présente de nombreux avantages par rapport à un contrat de travail classique.

 

Quelles sont les conditions pour être micro-entrepreneur et étudiant?

En tant qu’étudiant, il est possible de créer sa micro-entreprise sous deux conditions :
– Vous devez avoir + de 18 ans ou être mineur émancipé
– Vous ne pouvez pas exercer certaines activités notamment celles qui requièrent des qualifications (diplômes, etc). C’est le cas par exemple pour électricien, coiffeur, ou encore agent polyvalent de nettoyage.

 

Dois-je payer des impôts et vais-je continuer à recevoir mes bourses?

En tant qu’étudiant-micro-entrepreneur, vous déclarez vos revenus sur votre propre déclaration d’impôt. Cependant, si vous avez moins de 25 ans, vous avez la possibilité de rester attaché au foyer fiscal de vos parents.

Le calcul de vos bourses est déterminé par les revenus de vos parents, deux années en arrière. C’est pourquoi il vous faut prévoir l’impact de votre activité sur les aides reçues.

 

Suis-je toujours rattaché à la sécurité sociale étudiante?

La sécurité sociale étudiante (SMERRA, LMDE) continue d’assurer votre protection sociale. Vous devrez toutefois cotiser aussi pour la sécurité sociale des indépendants (SSI), ce qui se fait automatiquement lorsque vous payez vos charges.

De plus, si vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez bénéficier de l’ACRE (aide au créateurs et repreneurs d’entreprise) qui permet une exonération partielle des charges sociales sur une durée de trois ans.

 

Quel sont les avantages de la double casquette étudiant + auto-entrepreneur ?

Premièrement, cumuler les statuts étudiant et micro-entrepreneur, vous permet de bénéficier d’une grande flexibilité dans la mise au point de votre emploi du temps. En effet, vous choisissez quand travailler.

Ensuite, les charges sociales étant moins importantes, vous êtes généralement mieux rémunéré, à travail égal, qu’un salarié.

Attention cependant à ce que vos revenus ne modifient pas le calcul de vos aides financières étudiantes des années à venir.

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Quels sont les avantages de recourir à un micro-entrepreneur?

Quels sont les avantages de recourir à un micro-entrepreneur?

 

Les avantages à recourir à un micro-entrepreneur sont très nombreux pour les entreprises. En effet, il s’agit de faire des économies, de bénéficier d’un gain crucial en flexibilité, et de travailleurs plus efficaces.

 

Des économies et des tarifs compétitifs

Recourir aux services d’un micro-entrepreneur, payé à la prestation, est moins coûteux qu’un salarié. En effet, les charges sociales sont moindres. De même si vous embauchez un salarié en CDD.

C’est également moins coûteux que de faire appel à une agence d’intérim. En effet, vous devez payer l’entreprise de travail temporaire à la fois pour les charges directes liées au salarié et pour la prise en charge des formalités administratives (rédaction du contrat de travail, visite médicale, etc).

Concrètement, vous réalisez une économie directe de 10 à 30% selon le métier concerné.

 

Un gain crucial en flexibilité

Les services d’un micro-entrepreneur vous permettent d’échapper à certaines contraintes, en particulier

  • Les délais de carences
  • L’impossibilité de rompre le contrat avant son terme

Même en intérim, la durée totale de la mission ne peut pas excéder 18 mois. Vous pouvez en revanche collaborer avec un micro-entrepreneur sans limite de durée.

Enfin, la limite de recours à l’intérim / aux salariés temporaires est définie par rapport à la masse salariale. Cette limite ne concerne pas la micro-entreprise.

Notez cependant qu’il faut s’assurer que le micro-entrepreneur ne génère pas plus de 80% de son CA avec votre entreprise.

 

Un état d’esprit plus efficace

Les processus de recrutement prennent beaucoup de temps, sans compter, souvent, les besoins de formation. Faire appel à un micro-entrepreneur, c’est s’en remettre à un prestataire déjà formé et opérationnel.

Payé à la prestation, le micro-entrepreneur est plus impliqué dans son travail et est dans un état d’esprit différent du salarié payé à l’heure.

Ainsi en faisant appel à des micro-entrepreneurs vous bénéficiez d’un gain de temps et d’argent. Que ce soit pour un pic d’activité ou pour un remplacement, consacrez vous à votre cœur de métier et choisissez la micro-entreprise.

Différentes plateformes existent pour vous permettre de sourcer des micro-entreprises:

  • Malt pour les métiers informatiques
  • YOSS pour les métiers cadres
  • Stuart pour la livraison
  • QuickJobs.fr pour les métiers manuels

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Comment cumuler statuts de chômeur et de micro-entrepreneur?

Comment cumuler statuts de chômeur et de micro-entrepreneur?

Création d’entreprise et allocation chômage

Il est possible de cumuler les statuts de chômeur et de micro-entrepreneur, c’est à dire de créer une micro-entreprise tout en continuant de bénéficier de ses allocations chômage. Pour ce faire, vous devez avertir votre conseiller Pôle Emploi de votre création.

L’installation en micro-entrepreneur ne fait pas perdre vos ARE (allocation d’aide de retour à l’emploi) que vous percevez jusqu’à la fin de vos droits.

Votre conseiller pôle emploi vous demandera quel mode de versement vous choisissez pour vos allocations. 

Vous avez les deux possibilités suivantes.

 

1. Percevoir l’ARE chaque mois

Le montant est calculé en fonction des revenus dégagés par votre  micro-entreprise:

Chiffre d’affaires – abattement forfaitaire = ARE

Les abattements, en % du chiffre d’affaires:

– 50% pour les activités de prestations de service
– 34% pour les activités libérales
– 71% pour les activités commerciales 

Ainsi, lorsque votre chiffre d’affaires atteint un certain palier, vous ne recevez plus vos ARE. 

2. Choisir le versement l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise) 

Il s’agit d’un versement sous forme de capital qui se fait en deux temps. Une première moitié au moment de la création de la micro-entreprise qui correspond à 45% de vos droits au chômage. La somme restante est versée 6 mois après (si l’activité est toujours exercée).

A noter: Une déduction de 3% sera appliquée sur le montant total pour financer les retraites complémentaires.

Vous pouvez en supplément de vos options choisir ou non de bénéficier de L’ACRE. Elle permet une exonération partielle ou totale des charges sociales pendant trois ans. Les cotisations sociales exonérées sont les cotisations patronales et salariales correspondant à l’assurance maladie, maternité, retraite de base, invalidité décès et aux prestations familiales.

Quelle option choisir entre L’ARE ou L’ARCE?

Cela dépend de vos besoins, si vous souhaitez disposer des fonds nécessaires pour vous lancer ou bien si vous préférez avoir un revenu régulier.

L’avantage de l’ARCE par rapport à l’ARE est que les revenus issus de la micro-entreprise n’ont pas d’impact sur le montant de l’allocation versée.   

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Quels sont les différents coûts quand on devient micro-entrepreneur?

Quels sont les différents coûts quand on devient micro-entrepreneur?

 

 

 

 

 

Suite au signalement de nombreuses arnaques, voici un récapitulatif des coûts relatifs à la création de votre micro-entreprise.

 

Ce que vous devez payer quand vous créez votre activité

 

La création d’un compte professionnel

 

Ce coût varie de quelques euros d’une banque à une autre et en fonction des services offerts. Par exemple, Qonto propose une offre à 29 euros par mois pour un abonnement standard. Vous trouverez une offre spéciale avec Shine à 4,90€ par mois.

 

La souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle 

 

Le coût de l’assurance professionnelle est calculé en fonction du chiffre d’affaires, du secteur d’activité et peut aller de 100€ à 1000€ par an.

 

La souscription à une assurance décennale

 

Elle n’est souvent obligatoire que pour les métiers suivants:

 

– Les métiers d’étude, de conseil et d’encadrement: architecte, géomètre…
– Les métiers de la structure et du gros œuvre: maçon, charpentier, couvreur, vérandiste…
– Certains métiers de l’aménagement et des finitions: carreleur, électricien, menuisier…

 

Vous pouvez bénéficier d’une réduction en souscrivant à votre assurance décennale avec Quickjobs.fr

 

Le stage obligatoire pour les métiers relevant de l’artisanat

 

Le stage de préparation à l’installation dure 5 jours. Il permet d’aborder tous les aspects de la création d’une entreprise artisanale. Le coût est d’un peu plus de 200 euros.

Mise à jour: ce stage est maintenant optionnel

 

 

 

 

Ce que vous devez payer quand vous faites du Chiffre d’Affaires

 

 

 

Le paiement des cotisations sociales

 

En tant qu’auto-entrepreneur vous payez vos cotisations auprès de la sécurité sociale des indépendants. Le taux des cotisations correspond à un pourcentage du chiffre d’affaires qui dépend du type d’activité.

Il est possible de bénéficier d’une exonération partielle de cotisations sociales pendant vos 3 premières années d’activité en bénéficiant de l’ACCRE. Il s’agit d’une aide à la création d’entreprise permettant de diminuer les charges sociales au démarrage de l’activité.

 

Le paiement de l’Impôt

Chaque année l’auto-entrepreneur doit payer l’impôt sur ses revenus. Le taux est calculé selon un pourcentage de votre chiffre d’Affaires en fonction de la nature de votre activité.

 

La cotisation Foncière des entreprises (CFE)

 

C’est un impôt local et communal, les entreprises sont redevables de la CFE dans chaque commune où elles possèdent des locaux.

 

Ce que vous devez payer quand vous arrêtez votre activités

 

 Il n’y a aucun frais à payer lorsque l’on décide de fermer son auto-entreprise. Il suffit de déclarer une cessation d’activité auprès du centre de formalité (CFE) dont vous dépendez.

Cette cessation peut se faire soit par courrier ou en ligne sur cfe.urssaf.fr

Pour les auto-entrepreneurs exerçant une activité artisanale le formulaire à remplir est  » la radiation d’une personne physique P4 CMB ». 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

L’intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Micro-entrepreneur: Comment faire sa déclaration d’impôts?

Micro-entrepreneur: Comment faire sa déclaration d’impôts?

Tout d’abord, il faut faire attention à sa date d’échéance qui dépend de votre région d’habitation. La déclaration d’impôts sur le revenu se fait en fonction de votre catégorie d’activité et s’adapte aux options que vous avez sélectionnées.

 

Si vous avez sélectionné l’option « versement libératoire de l’impôt »

 

Vous devrez remplir le formulaire 2042 C PRO. Ajoutez votre chiffre d’affaires brut obtenu sur l’année précédente:

– Premièrement dans le cadre « 5TE » si vous êtes en activité libérale

– Ensuite dans le cadre « 5TB » si vos revenus correspondent à une activité de prestations de service et locations

– Enfin dans le cadre « 5TA » pour le chiffre d’affaires lié à la vente de marchandises

Il faut déclarer 100% de votre chiffre d’affaires. Vous n’aurez rien à payer, car vous l’avez déjà fait lors du règlement de vos charges.

Si vous n’avez pas sélectionné l’option « versement libératoire de l’impôt » 

 

A la page 3 du formulaire 2042 C PRO. Vous devrez alors déclarer les montants (sans l’abattement) adaptés dans la case correspondant à la catégorie d’activité.

Premièrement dans le cadre « 5KP » (page 3), si vous faites des prestations de service et locations

Ensuite avec le cadre « 5KO » (page 3), si vous faites de la vente de marchandises

Enfin le cadre « 5HQ » (page 6), si vous exercez une activité libérale

Le montant de vos revenus ainsi déclaré est utilisé pour calculer le montant des acomptes que vous devez régler chaque mois suite à la mise en place du prélèvement à la source.

 

Où faire sa déclaration d’impôt Auto-Entrepreneur?

 

Vous devez accéder à votre espace particulier des impôts sur le site impôts.gouv.fr

Attention, même si vous êtes chef d’entreprise, vous devrez accéder au service dédié aux particuliers pour déclarer vos revenus Auto-Entrepreneur.

En revanche, pour déclarer la TVA, s’acquitter de la CFE et gérer le compte fiscal de votre Micro-Entreprise, il faut que vous alliez sur « l’espace professionnel des impôts ». 

Pour une première connexion: munissez-vous de votre numéro fiscal, d’une adresse mail et d’un mot de passe.

 

 

 

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

Quelques outils de gestion pour les micro-entrepreneurs

  Il existe beaucoup d'outils de gestion pour les micro-entrepreneurs. Ces derniers vous assistent depuis la création de votre statut jusqu'au paiement de vos charges. C'est pourquoi nous vous proposons ici les meilleurs exemples d'outils pour gérer vos formalités...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

L'intérim digitale des indépendants

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats, gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr