Micro-entreprise: concurrence déloyale ou intox ?

Alors que le nombre de micro-entrepreneurs atteint les 1,3 millions cette année, le gouvernement vient de réduire drastiquement les aides pour les micro-entrepreneurs. Plus précisément, ce sont les exonérations de cotisations et notamment le champ d’application de l’ACRE (aide aux créateurs et aux repreneurs d’entreprises) qui ont été les plus touchées. Mais cette réforme est-elle vraiment justifiée ?

De nombreux détracteurs du régime de la micro-entreprise accusaient ce dernier de faire de la concurrence déloyale au travail salarié. Cet argument a été largement repris depuis la création du statut en 2008 mais qu’en est-il vraiment? Tour d’horizon des idées reçues :

 

Un micro-entrepreneurs paie moins de charges sociales qu’un salarié

C’est l’argument que l’on entend le plus souvent chez les detracteurs de la micro-entreprise. Aujourd’hui, les micro-entrepreneurs payent 22% de leur C.A sous forme de charges sociales. Par exemple, un micro-entrepreneur avec un C.A de 2000€ devra verser à l’Etat un total de 440€ de cotisation.

A titre de comparaison, un salarié dans le privé avec un salaire brut de 2000€ se verra ôter 460€ de cotisations salariales (23% dans le privé et 15% dans le secteur public). La différence est largement négligeable et ne se vérifie pas pour les salaires les plus bas.

Si vous souhaitez vous renseigner sur vos droits vous pouvez suivre ce lien.

 

Les micro-entrepreneurs ne bénéficient pas de protection sociale

On entend de plus en plus souvent cet argument fleurir dans les débats autour du statut. Les micro-entrepreneurs ne bénéficient en effet pas des mêmes protections que les salariés mais elles sont bien réelles. Le régime social des indépendants est aujourd’hui rattaché au régime général de la sécurité sociale qui continue de le couvrir pour l’assurance maladie-maternité.

Après au minimum un an de cotisation, le micro-entrepreneur pourra avoir droit aux indemnités journalières maladie du régime social des travailleurs indépendants.

Enfin, le micro-entrepreneur acquiert également de nouveaux droits à la retraite auprès du régime social des travailleurs indépendants, en plus de ceux acquis auprès du régime général.

Vous pouvez retrouver l’interview complète d’Hervé Novelli, instigateur du régime de la micro-entreprise en suivant ce lien.

Quelles sont les étapes d’un recrutement ?

Quelles sont les étapes d’un recrutement ?

  Le recrutement est une phase essentielle dans le développement de votre entreprise et l'erreur est rarement permise. Afin de ne pas se retrouver dans une situation compromettante, il convient de respecter une certaine rigueur dans le processus de recrutement. Voici...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Comment bien préparer son entretien d’embauche?

Comment bien préparer son entretien d’embauche?

  Bien préparer un entretien d'embauche est primordial pour ne pas être pris à défaut le jour J. C'est un exercice souvent stressant mais comme toute discipline, avec de l'entraînement, vous pouvez devenir maître dans l'art de vous vendre auprès des recruteurs. Voici...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

79 rue de Sèze, 69006, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr