Que faut-il retenir de la réforme des retraites ?

Que faut-il retenir de la réforme des retraites ?

Alors que le bras de fer fait rage entre le gouvernement et les partenaires sociaux au sujet de la réforme des retraites, il n’est pas toujours facile de distinguer le vrai du faux dans des débats sans cesse plus confus.

Même si le gouvernement reste encore flou sur certains aspects de la réforme, comme celui de l’âge pivot, nous pouvons déjà faire un premier bilan des mesures les plus importantes. Voici ce qu’il faut retenir de la réforme des retraites:

La fin des régimes spéciaux

Aujourd’hui en France, on dénombre pas moins de 42 régimes spéciaux différents: le régime des indépendants, le régime de la SNCF, celui des élus… Autant de subtilités législatives qui rendaient tout équilibrage impossible tant le modèle était complexe. L’objectif du gouvernement est avant tout d’harmoniser l’ensemble des régimes pour un système universel, quel que soit la profession exercée.

Qui est concerné ?

Les Français nés avant 1975 ne seront pas concernés par la réforme. La génération de 1975 qui prendra sa retraite vers 2037 aura 70 % de sa retraite calculée selon l’ancien système . La génération née en 2004 qui entrera pour la première fois sur le marché du travail en 2022 intégrera directement le nouveau système.

Quels changements pour l’âge de départ à la retraite ?

C’est l’une des zones d’ombre de la réforme. Le gouvernement assure ne pas vouloir toucher à l’âge minimum à la retraite et souhaite mettre en place un système de bonus-malus pour le pondérer. Néanmoins, c’est sur ce point que le gouvernement reste assez flou et rien ne semble totalement figé. L’âge pivot est fixé à 64ans mais semble être un point de négociation avec les partenaires sociaux et est susceptible de changer dans les prochaines semaines.

Concrètement, il est toujours possible de partir à la retraite à 62 ans, mais il faudra travailler jusqu’à 64ans pour ne pas subir une décote de sa retraite à hauteur de 1,25% par trimestre. Au delà de 64 ans, la retraite sera surcôté de 1,25% pour chaque trimestre.

 

Quelles exceptions pour le régime universel ?

Même si le nouveau régime se veut le plus harmonisé possible, certains critères seront tout de même pris en compte dans le calcul des indemnités: carrière longue, métiers pénibles ou dangereux, handicap…

De plus, certains métiers de la fonction publique bénéficieront de certaines particularité comme les gendarmes et les militaires.

Si vous souhaitez plus d’informations sur la réforme des retraites, nous vous invitons à vous rendre sur le site dédié du gouvernement afin de connaitre les détails des changements.

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Pourquoi la micro-entreprise est un statut qui a la côte ?

Pourquoi la micro-entreprise est un statut qui a la côte ?

La micro-entreprise est en plein essor depuis sa création en 2008 et a connu une forte accélération ces 5 dernières années. Elle représente une véritable relance sur le marché du travail et une nouvelle façon d’aborder l’accès à l’emploi. On se demande alors pour quelles raisons le statut de micro-entrepreneur a autant la côte.

 

La micro-entreprise: une relance sur le marché du travail

 

Près de la moitie des créations concernent aujourd’hui la micro-entreprise en raison de démarches administratives simplifiées qui facilitent une entrée plus rapide sur le marche du travail. Les micro-entrepreneurs jouissent d’une indépendance quant au choix de leur mission et c’est une des raisons principales de l’attractivité du statut.

En plus de cette indépendance, il est totalement possible de cumuler salariat et micro-entreprise sous certaines conditions. Il en va de même pour le statut de chômeur ou d’étudiant.

La flexibilité du travail en auto-entreprenariat permet également de choisir ses horaires. Avoir la possibilité de travailler plus pour gagner plus est un confort non négligeable dans le monde actuel.

 

L’essor de la micro-entreprise en chiffres

En 2018, les créations d’entreprises atteignent un nouveau record : on enregistre près de 691 000 créations en France, soit 17 % de plus qu’en 2017. Les micro-entreprises sont celles ayant connu la plus forte hausse (+ 28 %) par rapport à l’année précédente. On enregistre un total de 308 311 micro-entreprises crées sur l’année 2018 avec des pics de 1200 créations par jour.

Début 2019, on comptait plus de 1,3 millions de micro-entrepreneurs en France. François Hurel, le président de l’Union des Auto-entrepreneur expliquait cet essor en ces termes : « C’est un dispositif simple, pertinent par rapport à la vie moderne et sans risque. C’est un statut universel, qui s’adresse à tout le monde : salarié, demandeur d’emploi, retraité… ».

Si le statut d’auto-entrepreneur vous intéresse, Quickjobs propose gratuitement un accompagnement dans vos démarches administratives. Rendez-vous sur Quickjobs.fr afin nous contacter et prendre rendez-vous avec nos conseillers. 

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Comment devenir auto-entrepreneur?

Comment devenir auto-entrepreneur?

On ne cesse de le répéter mais le statut de micro-entrepreneur a vraiment la côte ces derniers temps. La rapidité des démarches et la simplicité des déclarations sont des éléments très attractifs pour ceux ne souhaitant pas s’encombrer de charges administratives supplémentaires. 

Voici un guide détaillé des démarches à faire afin de devenir micro-entrepreneur :

 

A qui dois-je m’adresser pour devenir micro-entrepreneur ?

Afin de créer votre statut de micro-entrepreneur, vous pouvez vous rendre sur guichet-entreprises.fr ou bien sur autoentrepreneur.urssaf.fr et de compléter les formalités administratives.

En fonction de votre activité, vous allez être redirigé vers l’organisme concerné:

Vous n’aurez plus qu’à créer votre compte en renseignant vos informations personnelles.

 

De quels documents dois-je me munir pour créer mon statut ?

Voici la liste des documents obligatoires pour l’obtention de votre statut:

  • Carte d’identité ou carte de séjour
  • Carte Vitale
  • Justificatif de domicile
  • Attestation de non condamnation
  • Attestation de domiciliation (si le justificatif de domicile n’est pas à votre nom)
  • Attestation d’hébergement (si le justificatif de domicile n’est pas à votre nom)

Quickjobs.fr vous accompagne gratuitement dans la création de votre statut. N’hésitez pas à nous contacter afin de prendre rendez-vous avec nos équipes.

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Par quels organisme passer pour faciliter son insertion professionnelle?

Par quels organisme passer pour faciliter son insertion professionnelle?

Il existe de nombreux organismes en faveur de l’insertion professionnelle. Voici une liste non-exhaustive des partenaires auxquels vous pouvez vous adresser: 

 

La Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI)

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) sont des organismes chargés de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de services d’une zone géographique et de leur apporter certains services. C’est un organisme de mise en relation et de formation qui facilite l’insertion et la création d’entreprises. Un annuaire est aussi disponible afin de répertorier toute les entreprises et micro-entreprise .

La CCI permet également de former de nouveau étudiants ou apprentis au sein des entreprises partenaires avec lesquelles elle est en relation. En quelques chiffres, la CCI est porteur de 150 000 projets et 500 000 jeunes et adultes formés par an.

La CCI intervient dans différents secteurs tels l’industrie, le tourisme, le transport etc… tout en respectant le développement durable afin de créer de la valeur et maîtriser les risques lors de création d’entreprise .

Elle propose également des outils et des applications en faveur de l’emploi que vous pouvez trouver sur le CCI Store en suivant ce lien.

 

La Chambre des Métiers et l’Artisanat (CMA)

La Chambre des métiers et l’artisanat est un organisme qui agit indépendamment et offre des formations et des outils numériques sur la création d’entreprise, l’accompagnement individuel et de trouver également des formations dans diverses secteurs tels que l’artisanat, le commerce, la vente, la mode et le digital, les langues. L’organisme possède également des relations avec les entreprises dont elle est partenaire et permet aux entreprises de se rencontrer et de rencontrer des demandeurs d’emploi en organisant des événements .

La Maison Métropolitaine d’Insertion pour l’Emploi (MMIE)

La Maison Métropolitaine d’Insertion pour l’emploi est un groupement d’intérêt public de la métropole de Lyon. Son but est de garantir l’équité des traitements publiques en proposant des offres d’emplois ou de stages et de clarifier l’action publique en faveur de l’emploi.

Ils organisent notamment des Rencontres Métiers afin de découvrir les métiers en tension ou innovateur: formations, entreprises concernées, simulations d’entretiens… De nombreux d’ateliers sont mis en place afin d’avoir toutes les cartes en mains.

 

Pôle Emploi

Pôle emploi, on ne le présente plus, est le premier organisme d’état de la recherche d’emploi au niveau national en france en fusionnant entre l’agence nationale pour l’emploi (ANPE) et du réseau asservi. Pôle emploi propose de nombreux services en faveur de l’insertion dans le monde professionnel tels que:

  • Des formations professionnelles
  • L’organisation de forums de rencontre
  • Une plateforme d’offres d’emploi
  • Des aides à la réorientation 

Pole emploi aide également a monter des dossiers administratifs afin d’obtenir des aides comme les allocations chômages, familiales ou aide à la mobilité. 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour votre insertion professionnelle. Il existe néanmoins d’autres solutions en faveur de l’emploi: depuis plusieurs années et l’avènement des coursiers à vélo, le régime de la micro-entreprise a pris beaucoup d’empleur et représente aujourd’hui une réelle alternative à la recherche d’emploi. Vous pouvez suivre ce lien si vous souhaitez en savoir plus.

 

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Micro-entreprise: concurrence déloyale ou intox ?

Micro-entreprise: concurrence déloyale ou intox ?

Alors que le nombre de micro-entrepreneurs atteint les 1,3 millions cette année, le gouvernement vient de réduire drastiquement les aides pour les micro-entrepreneurs. Plus précisément, ce sont les exonérations de cotisations et notamment le champ d’application de l’ACRE (aide aux créateurs et aux repreneurs d’entreprises) qui ont été les plus touchées. Mais cette réforme est-elle vraiment justifiée ?

De nombreux détracteurs du régime de la micro-entreprise accusaient ce dernier de faire de la concurrence déloyale au travail salarié. Cet argument a été largement repris depuis la création du statut en 2008 mais qu’en est-il vraiment? Tour d’horizon des idées reçues :

 

Un micro-entrepreneurs paie moins de charges sociales qu’un salarié

C’est l’argument que l’on entend le plus souvent chez les detracteurs de la micro-entreprise. Aujourd’hui, les micro-entrepreneurs payent 22% de leur C.A sous forme de charges sociales. Par exemple, un micro-entrepreneur avec un C.A de 2000€ devra verser à l’Etat un total de 440€ de cotisation.

A titre de comparaison, un salarié dans le privé avec un salaire brut de 2000€ se verra ôter 460€ de cotisations salariales (23% dans le privé et 15% dans le secteur public). La différence est largement négligeable et ne se vérifie pas pour les salaires les plus bas.

Si vous souhaitez vous renseigner sur vos droits vous pouvez suivre ce lien.

 

Les micro-entrepreneurs ne bénéficient pas de protection sociale

On entend de plus en plus souvent cet argument fleurir dans les débats autour du statut. Les micro-entrepreneurs ne bénéficient en effet pas des mêmes protections que les salariés mais elles sont bien réelles. Le régime social des indépendants est aujourd’hui rattaché au régime général de la sécurité sociale qui continue de le couvrir pour l’assurance maladie-maternité.

Après au minimum un an de cotisation, le micro-entrepreneur pourra avoir droit aux indemnités journalières maladie du régime social des travailleurs indépendants.

Enfin, le micro-entrepreneur acquiert également de nouveaux droits à la retraite auprès du régime social des travailleurs indépendants, en plus de ceux acquis auprès du régime général.

Vous pouvez retrouver l’interview complète d’Hervé Novelli, instigateur du régime de la micro-entreprise en suivant ce lien.

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr

Pourquoi passer par un auto-entrepreneur pour répondre à vos pics d’activité ?

Pourquoi passer par un auto-entrepreneur pour répondre à vos pics d’activité ?

La simplicité du statut, et notamment celui d’auto-entrepreneur, a poussé de plus en plus de jeunes diplômés à se déclarer en indépendant. On trouve aujourd’hui des indépendants dans de nombreux domaines, aussi bien dans le web, dans l’informatique que dans le secteur du BTP. Mais pour une entreprise, recruter un freelance est-il plus avantageux que recruter un salarié ?

 

Qu’est ce qu’un freelancer ?

Un freelancer est un travailleur indépendant qui peut être rémunéré pour une ou plusieurs missions. Un freelance est son propre patron : avec lui, pas d’intermédiaire, vous travaillerez directement . Contrairement à un employé, il ne signe pas de contrat de travail avec l’entreprise (ou de devis), et la relation de collaboration entre les deux parties ne dure que le temps d’un projet, généralement plusieurs jours, voire des semaines au maximum.

En ce qui concerne la rémunération, le paiement est effectué au travers d’un système de factures que le freelance envoie au client. Il peut alors choisir de facturer au tarif horaire, au tarif journalier ou en suivant un prix fixe par mission, en fonction de ce qui convient le mieux à la spécificité du service à réaliser.

 Voici maintenant quelques bonnes raisons de collaborer avec un freelance : 

Completer ses compétences

Le travailleur indépendant en freelance saura vous compléter de manière efficace en apportant ses connaissances et compétences dans un domaine bien précis. La technicité du freelance vous permettra d’agmenter votre portefeuille client.

En effet, les freelances du bâtiment ou de l’industrie possèdent très souvent une spécialité. Grâce à leur savoir-faire et leurs connaissances pointues dans un domaine bien précis, ils pourront vous aider à affiner votre projet et à l’optimiser. Le freelance représente également un collaborateur sur lequel vous pourrez vous appuyer pour orienter votre entreprise vers des choix plus pertinents.

En dehors de ses compétences techniques, le travailleur indépendant représente également un regard neuf pour l’entreprise.

Gérer des projets en urgence

Votre entreprise a décroché un contrat important de manière inattendue. Pour absorber le travail en plus, vous devez impérativement faire appel à une nouvelle force de travail. Recruter un freelance ou deux s’avère nécessaire pour remplir le contrat et donner entière satisfaction à votre nouveau client.

Le freelance en tant qu’entrepreneur met tout en œuvre pour effectuer ses missions et fidéliser ses clients. De cette façon, vous pouvez être certain que le travailleur indépendant s’engagera à respecter les délais.

D’autre part, le freelance est souvent très disponible pour son client. Il sera à l’écoute tout au long du projet afin de répondre à la demande de manière rigoureuse.

 

Vous n’avez que des petites missions 

 

Vos prestations ne réclament pas beaucoup d’heures de travail. Plutôt que d’embaucher un salarié à mi-temps, offrez-vous les services d’un freelance afin de réduire les dépenses. Se tourner auprès d’un travailleur indépendant permet de ne pas signer un contrat classique type CDI, CDD ou intérim.

Sans parler de l’aspect financier, l’embauche d’un freelance représente une solution efficace pour contrôler les changements de son activité professionnelle. Recruter un travailleur indépendant comporte des avantages en termes de coût et de flexibilité.

Comment rebondir après un échec ?

Comment rebondir après un échec ?

  L'entreprenariat est comme un grand saut dans le vide, la prise de risque est réelle et 50% des entreprises disparaissent ou déposent le bilan avant 5 ans d’activité. Cependant, l'échec n’est pas une fatalité pour autant. Il est nécessaire de le voir comme une...

Nos 5 conseils pour un CV performant

Nos 5 conseils pour un CV performant

  Vous avez postulé à de nombreuses offres mais les réponses se font rares ? Et si le problème venait de votre Curiculum Vitae ? Véritable carte de visite durant votre recherche d'emploi, c'est la première impression que vous laisserez à un recruteur. Lors d'une...

Recevez notre newsletter

Un récapitulatif, tous les mois. Pas de spam. Votre email n'est communiqué à personne.

Chaque jour une opportunité.

Devenez micro-entrepreneur et trouvez des contrats gratuitement.

Vous pouvez nous ContacteR à tout moment, ou venir nous voir 🙂

 

57 rue Camille, 69003, Lyon

Copyright © 2018 QuickJobs.fr